L’ARGENT DANS LE COUPLE : FOURMI OU CIGALE ?

couple et argent, economie dans le couple, depenses du couple

Depuis un mois, je reçois en entretien un couple qui me règle la consultation chacun de leur côté : il fait un chèque de 25 euros et elle aussi. Ils sont mariés depuis 20 ans, lui a un bon travail, elle, est au chômage et n’a pas d’indemnités car elle travaille en free-lance.

En me payant ainsi, ils m’expliquent que du coup chacun se sent investi dans la démarche de réflexion : Chacun paie sa part ! ( Madame, tient vraiment à reconstruire son couple !)

L’argent est ici un marqueur d’implication, de chacun des conjoints.

L’argent : cause majeur de séparation dans un couple ! Pas l’argent en tant que tel, mais plutôt, le rapport que chacun entretien avec l’argent.

Notre rapport à  l’argent est un révélateur de notre façon d’être au monde : cigale, fourmi ? Avec tout ce qui va avec comme cliché (quoique !) : la cigale qui fait parler son coeur, la fourmi qui est plutôt plus rationnelle…

Ce n’est pas un sujet qui se traite dés les premiers entretiens. Le couple est tout d’abord focalisé sur des problèmes liés aux sentiments, au manque de communication, d’affection, de sexualité etc… La difficulté à s’entendre sur la partie budgétaire arrive en second plan. Et bien souvent on s’aperçoit que l’affect est très lié aux problèmes économiques : tout est mélangé.

l'argent ne fait pas le bonheur

Derrière la façon dont nous avons vu gérer l’argent dans nos familles, se cache des sentiments inconscients d’amour ou de non amour, de reconnaissance ou de non reconnaissance, de pouvoir, d’emprise ou de générosité, de partage etc…

Bien souvent dans les couples rencontrés, l’argent vient questionner la reconnaissance.

Un homme, une femme, gagne plus que son conjoint, cela voudrait il dire, qu’il ou elle a plus de valeur ?

Une femme décide de s’occuper des enfants et ne se sent pas légitime quand elle dépense l’argent du mari ! elle a du mal à se sentir valorisée puisque concrètement elle ne ramène rien à la maison !

reconnaissance, estime de soi, amour de soi

Si l’un ou l’autre est au chômage, il peut s’interdire de dépenser, ou se sentir inutile etc…

Dans tous ces cas on voit bien que le fait de gagner ou non de l’argent peut être associé à un manque de reconnaissance.

Ces situations créent des plus ou moins grosses blessures, des gênes, des inconforts dans le couple. Et souvent au lieu de dire son mal être, d’exprimer sa peur, son sentiment de non reconnaissance on va critiquer telle ou telle dépense.

Ce sentiment de non reconnaissance vient souvent toucher la façon dont nous nous voyons nous même.

Avons nous de la reconnaissance pour nous même ? Nous sentons nous reconnu par notre mari, notre femme pour ce que nous sommes, dans notre identité propre ?

Cette reconnaissance nous permet de valoriser notre être. Nous reconnaissons et valorisons qui nous sommes et cela n’est pas quantifiable, n’est pas monnayable ! Cela échappe à tout calcul.

Nous regardant et nous sentant regardé avec considération, notre réflexion en couple par rapport à ce thème de l’argent pourra être alors questionné de façon beaucoup plus sereine.

Il sera alors possible de se servir de nos différences pour notre rapport à l’argent :

En harmonisant nos différences, en restant vigilants à bien séparer ce qui est de l’ordre affectif de ce qui est de l’ordre économique, le couple pourra alors danser sa vie comme la cigale, rassuré d’avoir économiser comme la fourmi !

AILLEURS…

changement - nouveau départ

Les cartons encombrent mon salon, ma cuisine résonne, les tableaux et rideaux sont détachés … Mon appartement, ne sera bientôt plus MON appartement, d’autres lieux, une autre vie, m’appellent. Ils se situent en Occitanie, à Toulouse.

Aujourd’hui c’est mon cabinet que je déménage, assise sur le canapé où tant de couples se sont assis depuis 10 ans, je repense à eux, à vous !

A vous qui m’avaient fait confiance, que j’ai essayé d’accompagner pendant quelques séances.
A vous qui m’avaient tant donné, vos larmes, vos colères, vos émotions, vos sentiments, vos peurs, vos rires aussi, votre intimité…    conflits - réconciliation - pardon - explication

En vous écoutant j’ai souvent moi aussi été prise par l’émotion, j’ai parfois eu envie de vous prendre la main, de vous consoler. On ne s’habitue pas à la tristesse des personnes que l’on accompagne. Elle est là, elle nous touche, mais nous avons appris à ce qu’elle ne nous envahisse pas pour mieux vous aider.

Je  pars en espérant que chacun d’entre vous vivent ce sentiment merveilleux de se sentir aimer, mais aussi dAmour - Aimer - Fusionner - Possedere pouvoir aimer.

Je pars vers d’autres couples, espérant qu’ils me transmettent comme vous me l’avez transmis le réconfort de me dire que le cœur de l’Homme est bon !

 

 

Je souhaite de tout cœur que vos esprits, vos cœurs, vos corps, soient habités par ce sentiment d’amour qui fait que la vie est belle !Merci

Je vous remercie et vous souhaite une belle route.

“COMME D’HABITUDE”

Mais qu’est ce que ce clip de M. Pokora, vient faire sur ce site de relationaide ?

Vous vous inquiétez peut être de mon côté midinette, groupie ! Oui je l’avoue j’aime la chanson française … Et celle-ci fait terriblement écho à certains entretiens que j’ai avec les couples que je reçois …

Ils viennent me voir car cette habitude a détruit leur couple. Je parle d’une certaine habitude. Je veux dire une habitude non choisie, mortifère.
Car des habitudes il en faut. Elles structurent, canalisent et peuvent nourrir une relation amoureuse.

Mais la mauvaise habitude, la routine, très insidieusement s’installe, fait son nid… creuse un sillon bien droit, bien rectiligne dans lequel chacun s’établit.

Elle laisse très souvent un goût amer, elle est confortable, mais c’est un confort inconfortable !

Pourquoi est-elle confortable :  elle permet de ne surtout pas se confronter à des discussions qui pourraient être dangereuses, qui amèneraient le conflit.
Elle permet de ne pas  bousculer un ordre établit qui nous donne bonne conscience nous paraissant correspondre à ce que l’on attend dans un coupe et d’un couple.

L’habitude aime s’appuyer sur l’image de nous même dans notre couple, ainsi que sur l’image DU couple. En effet si nous faisons voler en éclat ce quotidien, si nous décidons de briser la routine, cela vient nous bousculer, nous sortir de notre zone de confort, et alors comment réagirions nous ? Quelles en seraient les conséquences pour nous, autour de nous ?

Ce sont toujours les peurs qui nous animent. Ces peurs de perdre, ces peurs d’oser être soi, ces peurs du regard de l’autre, des autres. Cette peur de ne plus être “aimable”.

Luttons contre cette habitude qui est un vrai tue l’amour. Gardons celles qui nourrissent notre relation, celles qui nous permettent de poser un cadre, une structure saine et dynamique dans notre couple. N’ayons pas peur de rompre avec nos habitudes en y mettant un peu de surprise !

Je vous laisse avec Mat ! A mon avis notre Claude François national, savait ce qu’il chantait !