Couple et vérité

conference

Samedi dernier j’animais un partage avec un groupe de personnes séparés/divorcés. Le thème de notre rencontre était : Pourquoi est-il important, dans un couple, de faire la vérité, dans quelles conditions, sur qui, sur quoi, avec qui ?

verité

Je vous propose de partager une petite partie de notre rencontre ….

« Si j’avais su” me dit Hélène qui est une femme de 63 ans dont le mari est parti l’année dernière … Hélène en effet se rend compte que jamais elle n’a su être en vérité dans son couple.

Entends-nous bien, ce terme de vérité n’est pas à opposer ici au mensonge. Les couples que je reçois, ne sont pas conscientes de ne pas être en vérité, elles ne sont pas dans le mensonge non plus, mais plutôt dans la méconnaissance.

Dans la méconnaissance de l’importance d’être en vérité.

L’objectif premier de cette rencontre est de comprendre (maitre mot) qu’est ce qui fait, qu’alors qu’on s’est aimé, qu’on s’aime peut-être encore, qu’on s’est choisi, qu’il y a eu des projets communs, notre histoire n’a pu durer.

Le deuxième objectif pour ce groupe de personnes séparées est de pouvoir, après avoir compris, appréhender les relations différemment.

En préambule on pourrait se demander : mais qu’est-ce que la vérité ?

Parce qu’au fond de nous, nous avons le sentiment d’avoir toujours ou souvent dit la vérité ?

Les couples que j’accompagnent, se rendent compte, que non, on ne dit pas toujours la vérité, on ne fait pas toujours la vérité et que même parfois certains de ne la font jamais !

Par manque de confiance en eux, ou parce qu’ils ont  une estime d’eux même un peu cabossée.

s'écouter

Par exemple :

  • Partage des décisions : Ai-je osé dire que je n’étais pas d’accord ?
  • L’éducation des enfants : Ai-je pu confier mes questionnements ?
  • Sur ma famille : Ai-je su prendre du recul ?
  • Sur ma belle-famille : Ai-je osé m’affirmer ?
  • Sur ma sexualité : ai-je osé dire ce que je désirai, ce que je ne désirai pas, ai-je osé mettre des mots ?

Peut-être  allez-vous me dire que, oui vous avez fait la vérité sur tous ces thèmes, mais que l’autre n’a pas compris, entendu, respecté. Ou que, lui ou elle, n’a pas été en vérité.

La réponse est peut-être dans le fait que ce sont nos propres vérités qui sont annoncées et qu’elles ne concernent en rien l’autre.

Ces vérités, viennent du plus profond de notre être, elles correspondent à ce en quoi nous croyons et que nous avons formulé en termes de vérité : ce sont nos propres croyances élaborées suite à notre vécu.

Si nous voulons qu’elles soient respectées, entendues, il faut expliquer à l’autre d’où l’on parle, d’où elles viennent, c’est cela qu’on appelle la communication.

Or dans un couple, ce sont deux vérités qui se confrontent … Avons-nous su comprendre que la vérité de l’autre lorsqu’elle venait se tamponner à la nôtre n’était pas une façon de s’opposer, d’être contre, mais bien souvent l’affirmation d’un sentiment, d’une émotion liée à ses propres croyances, son propre vécu.

Il se peut aussi, quand on s’est engagé, que nous nous soyons saisis de la vérité d’autres que nous.

Il est nécessaire dans nos vies d’adultes d’arriver à questionner ce qui nous a été transmis ? à le challenger ? à le comparer à d’autres approches, à nous faire notre propre jugement et enfin à poser des choix de vies, de pensées qui nous ressemblent à nous.

Nous sommes nous déjà posé la question ? Et moi, quelle est ma vérité et surtout d‘où vient-elle ?

Osons regarder ce qui façonne notre cœur, notre corps, notre âme, osons le confier à la personne qui partager notre vie, car comme il est dit :  « la vérité vous rendra libre »

liberé

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *